Que voir à Tanger

TangerTanger, à la pointe nord-ouest du Maroc, à l’entrée du détroit de Gibraltar, a été, de tous temps, objet de convoitise pour sa position stratégique.
Le site est d’abord occupé par les Phéniciens, puis par les Carthaginois. Ce sont ensuite les Romains qui l’investissent avant d’être balayés par les Vandales, lesquels sont à leur tour évincés par les Byzantins, avant que les Arabes ne conquièrent la ville en 707.

Les dynasties Arabes se succèdent jusqu’en 1471, date à laquelle les Portugais prennent la cité, la perdent sous la domination Espagnole, pour la gagner de nouveau en 1643. Vingt ans plus tard, la ville est offerte à Charles II d’Angleterre, comme dot de sa femme. Mais Tanger capitule en 1679 suite aux attaques réitérées de Moulay Ismaël, le puissant sultan du Maroc de 1672 à 1727.

A partir de 1844, les grandes puissances se disputent la ville avec acharnement. Finalement, Tanger et sa région sont déclarées zone internationale en 1925. L’Espagne occupe la ville de 1940 à 1945, et son statut international disparaît en 1956, lors de l’indépendance du Maroc. Tanger connaît alors une période de déclin jusqu’à ce que le gouvernement Marocain mette en place un plan de reconversion industriel.

Tanger se développe à présent, tant sur le plan portuaire (voyageurs, marchandises et pêche) que sur l’aspect touristique. Le climat de Tanger est doux et un peu humide.
La ville connaît une extraordinaire explosion démographique depuis quelques années, avec l’exode rurale des habitants du sud du Royaume.

Même si Tanger n’a pas le charme des cités impériales du Maroc, la ville a toujours fasciné beaucoup de voyageurs, sans doute parce qu’elle représente un pont entre l’Europe et l’Afrique du Nord, une ville qui a inspiré de grands artistes comme Henri Matisse, Eugène Delacroix, Marguerite Yourcenar ou Jean Genet.

Aujourd’hui nombreux sont encore les visiteurs qui arrivent au port de Tanger, la porte de l’Afrique, grâce aux compagnies de ferries qui partent d’Algésiras et traversent le Détroit de Gibraltar en moins d’une heure, mais on pourra également rejoindre cette ville en avion depuis Paris, Bruxelles, Montpellier, Marseille et plusieurs autres villes européennes.

Que visiter à Tanger

La Médina, ses remparts et sa Kasbah : La Médina est entourée de remparts qui datent pour la majeure partie de l’occupation Portugaise aux 15ème siècle et 16ème siècle. Il ont ensuite été consolidés et fortifiés, par les Anglais puis par les Sultans Alalouites. Ils comportent encore tours, bastions et batteries et sont percés de treize portes.

Le Musée de la Kasbah : Il est situé dans le Dar El Makhzen (Palais du Sultan). Datant du 18e siècle et plusieurs fois remanié, ce palais a été transformé en musée en 1922. Ce chef d’œuvre de l’architecture Andalouse a récemment été rénové et expose à présent les trouvailles archéologiques de plusieurs sites ainsi qu’un témoignage du rôle de la péninsule au fil des siècles.

La Mosquée de la Kasbah : La Mosquée est interdite aux non Musulmans, mais elle mérite néanmoins un coup d’œil pour son minaret octogonal et ses faïences.

La Grande Mosquée : Érigée à l’emplacement d’un ancien temple Romain, elle fut transformée en église lors de l’occupation Portugaise. Rendue au culte Musulman par le Pacha Ali Ben Abd Allah en 1684, elle a été restaurée à diverses reprises. C’est une mosquée traditionnelle Alaouite, simple et modestes, qui possède une porte monumentale magnifiquement décorée.

L’Église Saint Andrew : Cette église fut construite en 1880, grâce à une collecte à laquelle le Sultan Moulay Hassan 1er participa en offrant le terrain, pour les britanniques de Tanger. Sa particularité c’est une prière Arabe gravée sur son arche.

Le Grand Socco : Rebaptisé « Place du 9 avril 1947″ pour commémorer le discours qu’y fit Mohammed V, mais c’est toujours le « Grand Socco » (le grand souk) pour les habitants de Tanger. C’est un immense marché, vivant et coloré. Véritable cœur de Tanger, il enchante tous les sens, à tel point que Joseph Kessel lui a consacré un livre : « Au Grand Socco » (1952). Le marché est plus important le jeudi et le dimanche.

Le Petit Socco : A deux pas du Grand Socco, cette charmante place est entourée de cafés, petits restaurants et vieux hôtels.

– La Mendoubia : Ce sont des jardins très accueillants dont certains arbres sont vieux de huit siècles. A noter le Ficus Elastica à l’entrée des jardins, dont les branches ont la spécificité de reprendre racines lorsqu’elles touchent terre, d’où l’impression de se trouver dans un bosquet d’arbres se rejoignant les uns les autres.
Près de la Mendoubia, des artisans travaillent le fer et réalisent des objets à la demande, à des tarifs plus que raisonnables.

Le Musée Forbes : Cet ancien palais était à l’origine la demeure du milliardaire américain Malcolm Forbes; à sa mort, il le légua à la ville de Tanger qui en fit un musée. Celui-ci est très particulier car il renferme la collection, qui appartenait à M. Forbes, de 115 000 soldats de plomb qui rejouent inlassablement les plus grandes batailles de l’histoire du monde entier. Les jardins sont magnifiques.

Le Café Hafa : Défiant les années depuis 1920, unique par son atmosphère magique, le Café Hafa a su jusqu’à présent résister à la modernité ; il est habité des souvenirs des célébrité qui y sont venues : Pierre Loti, Samuel Beckett, Ernest Hemingway, Truman Capote, les Beatles, les Rolling Stones, Sean Connery et bien d’autres. Ses étroites terrasses offre une vue féerique sur le détroit de Gibraltar et les côtes Espagnoles

Le Théâtre Cervantes : Datant de 1913, il était à l’époque un théâtre très important, avec une machinerie extrêmement moderne et un lustre extraordinaire, il pouvait accueillir 1400 spectateurs. Il tombe aujourd’hui en ruine, mais le faste de son architecture et de ses décorations est encore remarquable; il a la particularité d’être une propriété de l’état Espagnol, lequel a récemment débloqué des fonds en urgence pour le réhabiliter, dans le cadre d’une convention Maroco-Espagnole signée en 2005.

La Place de France : Située au cœur de la nouvelle ville, cette place offre une vue imprenable sur la Médina et il fait bon y déambuler en soirée, dans une ambiance sympathique. Le Grand Café qui s’y trouve, est l’un des plus chics de la ville.

La Kasbah de Ghaylan : A 2,5 Kilomètres de la Médina de Tanger, elle fut construite en 1664 pour contrer l’occupation Anglaise. C’est un monument défensif protégé par des remparts et des tours ainsi que deux bastions.

Les Grottes d’Hercule : A 14 kilomètres à l’ouest de Tanger, les Grottes d’Hercule sont très prisées des touristes, de belles cavernes au bord du Détroit de Gibraltar et proche du Palais d’été du Roi du Maroc.

Les Plages de Tanger : Au bord de la mer, Tanger est également une station balnéaire offrant de belles plages comme celles du Cap Malabata à 6 kilomètres au nord-est de la ville, la très longue plage de Sidi Kacem au sud-ouest, Oued Alian un peu plus éloignée à 35 Kilomètres à l’est, ou Dalia considérée comme une des plus belles de la côte méditerranéenne à 50 kilomètres de Tanger et proche de Ceuta.

Photos de Tanger

Vidéo de Tanger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *