Que voir à Florence

FlorenceAvec ses palais, ses églises, ses statues qui ornent de magnifiques places, des musées prestigieux comme la célèbre Galerie des Offices ou la Galerie de l’Académie, Florence est sans doute la ville la plus artistique du monde, un véritable musée à ciel ouvert dans lequel on ne cesse de s’ébahir devant autant de merveilles.

En arrivant à Florence vous vous demanderez sûrement : Mais comment a-t-on pu réunir autant de trésors en un seul endroit ? Il faut dire que la capitale la Toscane, déjà reconnue au Moyen-âge pour la qualité de ses artistes, bénéficia de l’arrivée de la puissante famille des Médicis qui fit de Florence un des chefs-d’œuvre de la Renaissance en s’attachant les services des plus grands architectes, peintres et sculpteurs italiens.

Brunelleschi, Luca della Robbia, Le Verrocchio, Sandro Botticelli, Le Titien, Filippo Lippi, Vasari, Donatello, Giotto, Dante, Fra Angelico, Léonard de Vinci, Michel Ange, Benvenuto Cellini, Raphaël… un nombre considérable de grands artistes ont laissé leur signature à Florence, qu’ils soient d’origine florentine ou venus d’autres villes italiennes comme Rome ou Venise.

Avec un tel pédigrée il n’est donc pas étonnant de voir autant de merveilles concentrées de part et d’autre de l’Arno, le fleuve qui sépare Florence en deux avec le fameux Ponte Vecchio qui permet de passer du Lungarno sur la rive droite à l’Oltrarno de l’autre côté.

Mais avec tant de monuments à découvrir, par où commencer la visite de cette ville ? Comme il y a de grandes chances que vous arriviez à Florence par la gare principale, le premier édifice que vous découvrirez en face de la station c’est la Basilique di Santa Maria Novella, une des plus anciennes de la ville puisqu’elle fut construite à partir de 1279, mais une des plus belles de Florence avec sa belle façade Renaissance donnant sur la Piazza Santa Maria Novella. A l’intérieur on y verra de très belles fresques réalisées par Giotto, Brunelleschi, Filippino Lippi et autres grands artistes italiens.

La Piazza Santa Maria Novella est une des places les plus agréables de Florence, entourée de beaux édifices comme la Basilique, la Loggia de l’Ospedale di San Paolo, le Palais Pitti-Broccardi et le Grand Hotel Minerva. Sur la place vous y verrez deux curieux obélisques en marbre supportés par des tortues de bronze réalisées par Giambologna à l’occasion du mariage de Cosme II avec Marguerite d’Autriche en 1608. La présence de ces tortues peuvent intriguer les visiteurs mais le Duc Cosme Ier l’avait déjà choisie comme symbole et vous la retrouverez représentée à maintes reprises sur les murs, les plafonds et les planchers du Palazzo Vecchio.

A 400 mètres au nord-est de la Basilique Santa Maria Novella en prenant la Via del Giglio vous arriverez sur la Piazza di Madonna degli Aldobrandini sur laquelle se dresse un des édifices les plus réputés de Florence, la Chapelle des Médicis. Ce sont en fait trois chapelles de la famille des Médicis connues aussi sous le nom de Nouvelle Sacristie de San Lorenzo, la Chapelle des Princes et la Chapelle du Trésor, toutes trois situées dans la Basilique San Lorenzo.
La plus belle de toute est la Chapelle des Princes de forme octogonale et surmontée d’une coupole, et dans laquelle vous pourrez voir six sarcophages et les statues des Grands Ducs Pietro Tacca et Ferdinando Tacca.
C’est dans la Nouvelle Sacristie réalisée par Michel Ange que se trouvent les tombeaux des Médicis, le Duc d’Urbin Laurent le Magnifique et le Duc de Nemours Julien de Médicis.

La Basilique San Lorenzo ne manque pas non plus d’intérêt puisqu’elle possède de très belles œuvres réalisées par les grands maîtres italiens comme Filippo Brunelleschi qui a dessiné l’édifice construit entre 1424 et 1446, Donatello, Filippo Lippi, Andrea del Verrocchio, Michel-Ange et d’autres artistes un peu moins connus.
C’est par le cloître de l’église que l’on accède à la Bibliothèque Laurentienne où vous admirerez la belle Salle de Lecture avec ses lutins illuminés par de grandes ouvertures.

De la Piazza San Lorenzo très animée vous emprunterez l’étroite ruelle du Borgo San Lorenzo bordée de nombreuses boutiques et restaurants pour déboucher sur la plus belle place de Florence, la Piazza del Duomo.
Le premier édifice que vous découvrirez c’est le Baptistère Saint-Jean (Battistero di San Giovanni) situé en fait sur la Piazza San Giovanni et construit sur l’emplacement de l’ancienne Basilique San Lorenzo datant de 393. Cet édifice octogonal de marbre blanc et vert possède de magnifiques portes de bronze où l’on pourra voir des bas-reliefs très minutieux, l’une d’elle ayant été réalisée par Michel Ange (la Porte du Paradis ou la Porte Est).
A l’intérieur du Baptistère on admirera les mosaïques de style byzantin et les représentations sur le plafond des scènes du Jugement Dernier, la vie de Saint-Jean Baptiste et autres scènes de l’ancien et du nouveau testament.

Derrière le Baptistère Saint-Jean se dresse la magnifique Cathédrale Santa Maria del Fiore plus connue sous le nom de Duomo qui justifie à elle seule le voyage à Florence.
Édifié à partir de 1296, le Duomo de Florence est un des édifices les plus spectaculaires que vous pourrez voir en Italie. D’une longueur de 153 mètres avec une coupole de 42 mètres de diamètre qui culmine à 116 mètres de hauteur, c’est une des plus grandes églises d’Europe.
Outre la décoration intérieure réalisée par de grands artistes comme Giorgio Vasari qui réalisa la décoration intérieure de la coupole, Federigo Zuccaro, Donatello, Luca della Robbia ou Michel Aange, le principal attrait de la cathédrale c’est c’est de pouvoir accéder au sommet de la coupole en grimpant ses 463 marches ou au sommet du Campanile de Giotto d’une hauteur de 85 mètres et comptant 416 marches, ces deux structures vous offrant une vue imprenable sur la ville de Florence, vous permettant de distinguer toutes les églises et tous les palais les plus importants de la ville.

Après avoir admiré le Duomo et la ville de Florence depuis les hauteurs si vous avez eu le courage de monter jusqu’au sommet de la coupole ou du Campanile de Giotto, vous rejoindrez à 150 mètres au sud du Baptistère en prenant la Via Roma la Piazza della Republica, une des places les plus fréquentées de la ville avec ses cafés célèbres comme Le Giubbe Rosse, le Caffè Paszkowski ou le Caffè Gilli. Comme sur certaines grandes places européennes, on y verra un vieux carrousel rappelant les manèges d’antan qui enchantaient les enfants.
A l’ouest de la Place vous passerez sous les majestueuses arcades pour marcher un peu plus de 100 mètres le long de la Via degli Trozzi afin de découvrir un des plus beau palais de la ville, le Palais Strozzi, véritable chef-d’œuvre de l’architecture de la Renaissance.

On reviendra ensuite sur ses pas pour prendre la Via Calimala au sud-est de la Piazza della Republica sur 150 mètres, découvrant au passage un marché touristique abrité par l’ancienne Loggia del Mercato Nuovo connue aussi sous le nom de Loggia del Porcellino en raison de la présence de la statue du sanglier de la Fontana del Porcellino.
A l’est de la Loggia del Mercato Nuovo, une petite ruelle d’une soixantaine de mètres, la Via Calimaruzza, vous conduira sur l’autre grande place de Florence la plus appréciée des touristes, la Piazza della Signoria.

Si La Piazza del Duomo est l’âme de Florence la Piazza della Signoria en est le cœur, entouré de magnifiques édifices comme le Palazzo Vecchio et la Loggia dei Lanzi séparés par un passage menant à la Galerie des Offices, un des plus beaux musées du monde.
Sur la Piazza della Signoria on admirera la Fontaine de Neptune réalisée par Bartolomeo Ammannati et située à gauche du Palazzo Vecchio, la Statue équestre du Duc Cosme Ier sculptée par Giambologna, une copie de la statue du David de Michel Ange située à droite de l’entrée du Palais, juste à côté de celle d’Hercule et Cacus de Baccio Bandinelli. Vous découvrirez plusieurs autres statues dans la Loggia dei Lanzi, la plus belle étant sans doute celle de Persée tenant la tête de Méduse réalisée par Benvenuto Cellini.

Au cœur de cet ensemble monumental c’est bien sûr le Palazzo Vecchio qui attire le plus l’attention, une forteresse construite entre 1299 et 1314 et qui portait à l’époque le nom de Palazzo della Signoria (Palais de la Seigneurie).
Ce véritable château fort avec ses créneaux et son beffroi (la Torre di Arnolfo) dominant le centre de la ville d’une hauteur de 95 mètres, est un véritable joyau de l’art médiéval. C’était auparavant le siège du pouvoir jusqu’à ce que les Médicis décident de construire le Palais Pitti, et c’est aujourd’hui le siège de la Mairie de Florence.
Si le palais est impressionnant de l’extérieur on ne manquera pas non plus de visiter l’intérieur pour y découvrir une belle galerie avec des fresques de Vasari, de magnifiques salons et leurs plafonds à caissons peints également par Vasari, et de nombreux appartements et salles magnifiquement décorées par des artistes célèbres comme Sandro Botticelli, Domenico Ghirlandaio ou Le Pérugin.

A 200 mètres au nord-est du Palazzo Vecchio vous pourrez visiter le Palais du Bargello assez ressemblant au précédent et qui abrite le Musée National du Bargello où vous découvrirez une très belle collection de statues réalisées par des artistes très connus comme Giambologna, Michel Ange, Benvenuto Cellini ou Donatello, ainsi que de belles fresques, d’admirables faïences italiennes et même des œuvres d’art islamique.

Entre le Palazzo Vecchio et la Loggia dei Lanzi le Piazzale delgi Uffizi est un long passage qui donne accès à la Galerie des Offices (Galleria degli Uffizi), le musée qui présente la plus belle collection de peintures italiennes ainsi que des œuvres remarquables de plusieurs peintres européens.
Ce musée étant très réputé et les touristes doivent souvent faire une longue queue pour le visiter car la direction a fixé un quota de visiteurs à l’intérieur de ses murs, autorisant ainsi l’entrée quand un certains nombres de personnes en sortent.
A certaines heures de la journée (notamment à l’heure du déjeuner), la file d’attente est moins longue; c’est le moment idéal pour entrer dans ce musée exceptionnel couvrant une superficie de 8000 m² et où vous pourrez admirer la « Naissance de Vénus », « Le Printemps » ou « La Madone du Magnificat » de Boticelli, « L’Annonciation » de Léonard de Vinci, « L’Adoration des mages » de Gentile da Fabriano, ou la « Vénus d’Urbin » du Titien.

C’est en passant par la Galerie des Offices que les Médicis rejoignaient le Palais Pitti depuis le Palazzo Vecchio par un passage protégé qui passe au-dessus du Ponte Vecchio.
Le Corridor de Vasari, du nom de son architecte qui le réalisa en 1565, mesure 1000 mètres et permettait ainsi à la famille régnante de relier les deux palais sans risque d’attentats.
En parcourant ce passage très original vous y verrez également une belle collection de portraits, observerez la vue sur le Ponte Vecchio, la Loggia de Santa Feicita avec un balcon permettant d’assister à la messe sans être vu, pour déboucher enfin dans les Jardins de Boboli en longeant la Grotte de Buontalenti.

La visite du Corridor de Vasari est cependant assez onéreuse et la plupart des touristes rejoindront le Ponte Vecchio et l’Oltrarno sur la rive gauche de l’Arno soit en allant jusqu’au bout du Piazzale degli Uffizi, soit en partant de la Piazza della Signoria. Longeant la Loggia dei Lanzi vous prendrez la Via Vacchereccia puis la Via Por Santa Maria à gauche qui vous mènera jusqu’au pont le plus célèbre de Florence.
Avant de traverser le pont il est fortement conseillé de se promener le long des berges pour découvrir le Ponte Vecchio enjambant l’Arno, certainement une des plus belles images de Vérone. La plus belle vue est celle que vous aurez en venant de l’est c’est à dire en longeant la Galerie des Offices. C’est en effet de ce côté que vous pourrez admirer et photographier le Ponte Vecchio avec ses arrière-boutiques surplombant le fleuve.

Le Ponte Vecchio est l’un des symboles les plus connus de Florence, servant à la fois de galerie marchande avec ses joailleries et de voie piétonne pour rejoindre l’Oltrarno. Construit en 1345 pour remplacer le vieux pont en bois emporté par une crue en 1333, le pont couvert abritait autrefois des boucheries, mais à la fin du 16ème siècle ces-derniers en furent chassés pour laisser place aux orfèvres. On y verra d’ailleurs le buste d’un des plus prestigieux orfèvre de Florence au milieu du pont, celui de Benvenuto Cellini.
Au bout du pont vous remarquerez une petite tour qui s’élève sur la partie sud-est de la structure, la Tour de Mannelli (Torre dei Mannelli), la seule tour toujours existante sur les quatre qui défendaient le pont. A la construction du Corridor de Vasari la famille Manelli refusa que la tour soit affectée, obligeant donc l’architecte a modifier ses plans.

Galerie de photos I

A la sortie du pont vous remonterez la Via Dè Guicciardini sur 250 mètres pour arriver sur la Piazza de Pitti dominée par l’imposant Palazzo Pitti. Construit entre 1458 et 164, ce palais de style Renaissance appartenait au riche banquier Luca Pitti. Mais la famille Médicis en fit l’achat en 1549 pour en faire sa résidence, abandonnant le Palazzo della Signoria qui devint alors le Palazzo Vecchio (le Vieux Palais).
Embelli constamment par la suite, le Palazzo Viti contient d’innombrables œuvres d’art est c’est aujourd’hui un des plus beaux musées de Florence. Cet immense palais contient en effet des œuvres inestimables réalisées par des grands peintres italiens et flamands, des pièces d’argenterie, de porcelaine, des costumes de différentes époques et des carrosses.

Une des principales attractions du Palazzo Pitti c’est l’immense jardin dessiné par Bartolomeo Ammannati au sud de l’édifice. Connu sous le nom de Jardin de Boboli, ce grand espace de verdure couvrant une superficie de 45 000 m² est agrémenté de belles fontaines et de nombreuses statues, offrant depuis le secteur le plus élevé un très beau panorama sur l’arrière du Palazzo Pitti.
Au cours de cette agréable promenade dans le Jardin de Boboli vous pourrez voir un vaste amphithéâtre avec la Fontaine de Neptune et un grand obélisque égyptien, le Casino del Cavaliere qui abrite le Musée de la Porcelaine et depuis lequel vous aurez une très belle vue sur la campagne toscane, la Casa del Caffè où le Grand Duc Léopold Ier de Toscane allait prendre le café avec sa cour, la Grotte de Buontalenti et ses impressionnantes sculptures, la Grotte d’Adam et Eve, ou le Forte Belvedere offrant une belle vue sur le jardin et le palais.

Si la durée de votre séjour à Florence est limitée vous aurez cependant vu l’essentiel de cette merveilleuse ville avec ce parcours. Mais si vous disposez plus de temps d’autres trésors vous attendent en faisant une longue marche depuis le Forte Belvedere jusqu’à la Basilique San Miniato al Monte, parcourant durant 600 mètres la Via di Belvedere qui longe le très beau Jardin Bardini pour arriver jusqu’à la Piazetta di San Miniato. De là, ce sont 700 mètres à de chemin assez pentu qui vous attendent pour arriver aux pieds des escaliers de la Basilique.

La Basilique San Miniato al Monte est une des plus anciennes constructions religieuses de Florence puisque sa construction commença en 1018 sur l’emplacement de la tombe du premier martyr de la ville, San Miniato.
Outre sa belle façade en marbre de Carrare, la magnifique mosaïque qui orne l’abside, sa nef bordée de piliers venant de temples romains et le beau cimetière qui l’entoure, la Basilique San Miniato al Monte offre un très beau point de vue sur la ville de Florence, récompensant ainsi vos efforts pour y arriver.

De la Basilique vous rejoindrez rapidement le Piazzale Michelangelo distant de seulement 400 mètres. Le Piazzale Michelangelo est une vaste esplanade où se dresse une grande statue en bronze du David de Michel Ange. Depuis ce belvédère la vue sur la ville de Florence est époustouflante ! Vous pourrez distinguer le Ponte Vecchio et les autres ponts enjambant l’Arno, le Duomo, le Palazzo Vecchio, le Bargello, la Basilique Santa Croce et autres monuments de la ville.

On redescendra ensuite vers le fleuve par la Viale Giuseppe Poggi qui traverse le Jardin dell’Iris jusqu’à la Piazza Giuseppe Poggi où se dresse la Porte San Niccolò, une tour qui faisait partie des anciennes fortifications de la ville.
Après avoir longé l’Arno vers l’ouest le long du Lungarno Serristori pendant 500 mètres vous traverserez le Ponte alle Grazie pour rejoindre à nouveau la rive droite du fleuve. Au bout de 300 mètres le long de la Via dei Benci vous arriverez enfin sur une des plus belles places de Florence : la Piazza Santa Croce.

La Piazza Santa Croce est une des places les plus animées de Florence, entourée de beaux édifices anciens comme la Casa Chiavacci, la Casa del Diluvio, le Palazzo Cocchi-Serristori, le Palazzo di Maffeo Barberini, le Palazzo Gargiolli, le Palazzo Borghini, le Palazzo dell’Antella ou le Palazzo Bartolini Baldelli, certains de ces palais abritant des restaurants et des bars. Mais l’édifice qui attire le plus l’attention c’est bien évidemment la Basilique Santa Croce avec à sa gauche la statue de Dante.

Construite à partir de 1294, la Basilique Santa Croce est un pur joyau de l’art florentin avec sa magnifique façade recouverte de marbre blanc et de marbre vert. A l’intérieur on y verra plusieurs chapelles décorées de belles fresques et les sépultures de grandes figures de l’histoire italienne. La Basilique Santa Croce est en effet devenue au 19ème siècle le Panthéon des personnages importants du pays comme Vasari qui a tant donné à Florence, mais aussi Machiavel, Dante, Leonardo Bruni, Galilée, Michel-Ange ou Rossini.
On ne quittera pas la Basilique sans avoir vu ses magnifiques cloîtres, le Réfectoire avec son immense fresque « L’Arbre de la Croix et La Cène » de Taddeo Gaddi, ainsi que la Chapelle Pazzi commencée par Filippo Brunelleschi et décorée par d’autres grands artistes florentins.

Vous poursuivrez votre visite de Florence vers le nord en passant par l’Hôpital Santa Maria Nuova, le plus ancien de la ville, avant d’arriver sur la très belle Piazza della Santissima Annunziata. Cette vaste place au milieu de laquelle se trouve la statue équestre du Grand Duc Ferdinand Ier de Médicis est entourée de beaux édifices comme la Loggia dei Servi di Maria, l’Hôpital des Innocents (Spedale degli Innocenti), le Palazzo Budini Gattai, la Basilique de la Santissima Annunziata, le Palazzo delle Due Fontane et le Palazzo della Crocetta qui abrite le Musée Archéologique National.
Près de cette place on pourra voir d’autres musées comme le Musée d’Histoire Naturel ou le Musée San Marco situés près de beaux jardins.

Mais le musée le plus important du secteur est sans aucun doute celui de la Galerie de l’Académie située à moins de 300 mètres à l’ouest de Piazza della Santissima Annunziata.
La Galleria dell’Accademia est le musée le plus connu de la ville après celui de la Galerie des Offices, présentant une magnifique collection de peintures et de sculptures, dont la plus importante est bien sûr celle du David de Michel Ange. Vous aurez vu de nombreuses statues de David en parcourant les rues de Florence, comme celle située devant le Palazzo Vecchio ou celle située sur l’Esplanade Michel Ange, mais la vraie, l’originale, celle réalisée en marbre blanc de Carrare en 1504 par Michel Ange se trouve dans ce musée situé à 500 mètres au nord de la Piazza del Duomo. D’une hauteur de 4,34 mètres si on ne compte pas le socle, cette statue qui se trouvait jadis sur la Piazza della Signoria est bien sûr le clou de la visite de la Galerie de l’Académie qui, comme la Galerie des Offices, attire de nombreux touristes qui attendent patiamment leur tour pour découvrir ce chef-d’oeuvre.

Galerie de photos II

Vidéo de Florence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *