Que voir à Marseille

MarseilleQui n’a jamais entendu parler du Vieux-Port de Marseille, des calanques, le Château d’If et les îles du Frioul, la fameuse Canebière ou cette chère Bonne Mère qui veille sur les habitants de la plus ancienne cité de France.
C’est en effet aux alentours de 600 avant J.C. qu’a vue le jour Massalía, fondée par des marins venus de la cité grecque de Phocée (près d’Izmir en Turquie), souhaitant sans doute savoir si plus belle la vie était sur les rivages de la Gaule.

Dès ses débuts, le destin de Marseille était lié à la Mer Méditerranée et la cité phocéenne allait devenir un véritable carrefour de civilisations grâce à son port qui est aujourd’hui encore le plus important de France.

Avec une population cosmopolite, la Porte de l’Orient est est une ville animée où les touristes se sentiront rapidement à l’aise en fréquentant le Vieux-Port et les ruelles adjacentes. On y découvrira de beaux édifices mais Marseille est surtout une ville à vivre et on prendra plaisir à regarder les Marseillais s’affairer à leurs tâches quotidiennes ou prendre justement le temps de vivre sous le soleil de la Méditerranée.

C’est au Vieux-Port que tout a commencé et c’est donc là que vous commencerez certainement la visite de cette ville hors norme, bien différente des autres cités françaises.
Le Vieux-Port c’est le cœur de Marseille et il y règne une activité constante, de jour comme de nuit grâce à la présence de nombreux bars et restaurants qui vous proposeront la traditionnelle bouillabaisse, des moules accompagnées de frites ou d’autres spécialités de la mer.

On pourrait rester des heures à ne rien faire assis sur une terrasse de café ou sur un banc près des quais à contempler le paysage du Vieux-Port et ses nombreux voiliers amarrés près des bateaux de pêche, les forts qui en défendaient jadis son entrée, le va-et-vient des ferries emmenant les touristes vers les îles du Frioul, et tout cela sous le regard protecteur de la Bonne Mère perchée sur sa basilique au sommet de la colline Notre-Dame-de-la-Garde.

C’est du côté nord du Vieux-Port que vous commencerez à vous activer pour découvrir quelques unes des principales attractions de la ville comme l’Hôtel de Ville qui occupe un bel édifice du 17ème siècle situé devant une vaste esplanade dominée par l’Hôtel-Dieu, un ancien hôpital construit en 1753 dans le quartier du Panier et qui a été converti en un superbe hôtel de luxe offrant une vue imprenable sur le Vieux-Port et la Basilique Notre-Dame de la Garde.
Juste derrière l’Hôtel de Ville, ne manquez pas la Maison Diamantée construite au 16ème siècle et dont la façade est couverte de pierres taillées en forme de prisme.

En poursuivant votre chemin jusqu’au bout du Quai du Port vous découvrirez le Fort Saint-Jean bâti au 17ème siècle sur l’emplacement de la Tour Carrée datant du 15ème siècle au bord du goulet d’étranglement du port de Marseille. Depuis le Fort Saint-Jean vous pourrez voir le Fort Saint-Nicolas sur la rive opposée qui complétait le système défensif de Marseille.

Juste à côté du Fort Saint-Jean vous pourrez visiter le MuCEM (le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) qui fait la part belle à l’histoire de la ville de Marseille et aux civilisations qui ont marqué le bassin méditerranéen.

Depuis le Fort Saint-Jean une passerelle permet aux touristes de rejoindre directement l’esplanade sur laquelle se dresse l’église Saint-Laurent, un édifice de style romano-provençal construit à partir du 12ème siècle en pierre de taille rose. Sans être spectaculaire, cette église est assez étonnante avec sa tour octogonale dont on aurait oublié de poser le clocher.

Mais c’est la Cathédrale Sainte-Marie-Majeure située à 400 mètres au nord de l’église Saint-Laurent qui émerveillera surtout les visiteurs, un magnifique édifice de style néo-byzantin achevé en 1893 près du Port de la Joliette d’où partent les bateaux de croisière vers différentes destinations du bassin méditerranéen.
Sainte-Marie-Majeure a été construite sur l’emplacement de l’ancienne cathédrale datant du 12ème siècle, la Vieille Major dont il reste quelques vestiges (le long de l’Avenue Robert Schumann) aux côtés de la nouvelle cathédrale réalisée en marbre et porphyre. les dimensions de l’édifice sont impressionnantes avec une longueur de 142 mètres, des tours d’une hauteur de 60 mètres et une coupole centrale culminant à 70 mètres.

De la Place de la Major vous vous dirigerez vers l’est en prenant la Rue Four du Chapitre puis la Rue Sainte-Françoise au bout de laquelle vous découvrirez le Bar des 13 Coins qui a servi de modèle au Bar du Mistral construit dans les studios de la Belle de Mai et où ont été filmées de nombreuses scènes du célèbre feuilleton télévisé « Plus belle la vie ». En face de ce bar, les inconditionnels pourront acheter des souvenirs ayant un rapport avec leur émission favorite dans la boutique « Plus belle la vie ».

Après vous avoir pris un café ou un rafraichissement sur la terrasse du Bar des 13 Coins, vous remonterez la très pittoresque Rue du Panier jusqu’à la belle esplanade qui descend vers la Rue de la Charité. C’est là que se dresse l’hospice la Vieille Charité, un très bel édifice du 17ème siècle qui avait pour vocation de recevoir les pauvres de la ville. Dans une cour rectangulaire entourée de galeries sur trois niveaux on y verra une magnifique chapelle surmontée d’une coupole elliptique.
Aujourd’hui la Vieille Charité abrite le Musée d’Archéologie Méditerranéenne où l’on pourra admirer de belles pièces provenant des civilisations égyptiennes, grecques, étrusques, romaines, musulmanes et régionales.
C’est également dans les vastes édifices de la Vieille Charité que se trouve le Musée d’Arts Africains, Océaniens et Amérindiens, prouvant ainsi qu’il n’est pas forcément nécessaire d’aller à Paris pour se cultiver.

Après s’être perdu dans les ruelles du quartier du Panier, le secteur le plus ancien de Marseille vous rejoindrez la Place du Mazeau en prenant la Montée des Accoules, découvrant au passage le clocher de l’église Notre-Dame des Accoules, une petite boutique spécialisée dans la vente du fameux savon de Marseille, le bel édifice du Pavillon Daviel construit en 1747 sur la place du même nom et qui abrite une annexe de la mairie, puis vous continuerez votre chemin en empruntant la Grand Rue pour traverser la Rue de la République et poursuivre votre chemin jusqu’à la Rue Henri Barbusse.

C’est le long de la Rue Henri Barbusse que se trouve le Jardin des Vestiges où ont été rassemblés les vestiges archéologiques provenant du premier port de Marseille (au nord-est du Vieux-Port). Vous y découvrirez donc les restes des fortifications datant de la fondation de Massalía au 6ème siècle avant J.C. ainsi que le Musée d’histoire de Marseille où sont exposés tous les objets retrouvés dans le port antique, des amphores, des céramiques, des sculptures et des éléments architecturaux provenant des anciens temples grecs et romains de la cité, et même les épaves d’anciens bateaux découverts lors de fouilles effectuées sur la Place Jules Verne.

Le sud de cet ensemble culturel est occupé par un grand centre commercial, le Centre Bourse qui réunit une soixantaine de magasins. De l’autre côté de ce bâtiment on découvrira la petite église Saint-Ferréol les Augustins construite entre 1447 et 1588 et dont la façade datant de 1874 donne sur le Vieux Port, sur le Quai des Belges.

Photos de Marseille

Au milieu du Quai des Belges débouche l’artère la plus connue de Marseille, la fameuse Canebière bordée par de beaux édifices comme l’Hôtel Louvre et Paix, le Grand Hôtel de Noailles, le Musée de la Marine où est installée la Chambre de Commerce et de l’Industrie, et bien d’autres bâtiments occupés le plus souvent par des banques, des magasins, des théâtres ou des cinémas.
En remontant la Canebière sur 1 kilomètre vous arriverez à un carrefour où se dresse la belle église St Vincent de Paul « les Réformés » de style néo-gothique et construite en 1886.

C’est également depuis la Canebière que vous accèderez au Marché des Capucins par la rue des Feuillants, plongeant dans une atmosphère toute différente au milieu de ce que les locaux appellent « le Souk des Capucins ».
Le Souk des Capucins c’est l’orient en plein cœur de Marseille, un marché bigarré où vous découvrirez les saveurs des produits du Maghreb, de la Turquie, des Comores, du Liban et de nombreux autres pays proposant leur marchandise à prix imbattable aux différentes communautés installées dans la cité phocéenne.

Depuis le Marché des Capucins vous vous promènerez dans des ruelles étroites du 1er arrondissement de Marseille pour rejoindre la Rue Saint-Saëns qui passe devant l’Opéra de Marseille, un édifice construit sur l’emplacement du Grand-Théâtre.
A moins de 200 mètres au sud-ouest, en remontant le Cours Jean Ballard, se cache le très beau Cours Honoré d’Estienne d’Orves avec ses terrasses de cafés et de restaurants, lieu où sont organisées régulièrement des activités culturelles et où s’installe le Marché de Noël en hiver.

Le Cours Jean Ballard se prolonge vers le sud par la Rue Breteuil qui passe le long du Tribunal de Police qui offre une très belle façade sur le Cours Pierre Puget.
Le Cours Pierre Puget est un axe de Marseille bordé d’édifices cossus dont des ambassades et en le remontant jusqu’au bout on atteindra l’entrée du Jardin de la Colline Puget, le plus ancien jardin public de Marseille, vous permettant de faire une pause très agréable avant de monter vers la Basilique Notre-Dame de la Garde.
On sortira en effet du jardin par la porte donnant sur la Rue Vauvenarques au sud pour arriver, après 600 mètres de montée, devant l’église la plus célèbre de Marseille.

La Basilique Basilique Notre-Dame de la Garde est un bel édifice de style romano-byzantin que l’on peut voir depuis pratiquement tous les coins de Marseille. Mais la voir de près, découvrir sa magnifique décoration intérieure et approcher la « Bonne Mère » qui semble protéger Marseille, c’est un effort qui en vaut la peine, d’autant plus que depuis la basilique un panorama exceptionnel s’offre à vous sur la cité phocéenne et les îles du Frioul.

Après avoir profité des lieux vous redescendrez ensuite à pied par le même chemin pour emprunter la Rue des Lices puis la Rue d’Endoume avant de bifurquer sur la droite dans la rue de l’Abbaye ou vous découvrirez l’Abbaye Saint-Victor dont les origines remontent au 5ème siècle. Cette abbaye visible également depuis le Vieux Port ressemble plus à un château fort qu’un édifice religieux car elle faisait partie du système de fortifications de Marseille au 14ème siècle.
On prendra ensuite la Rue Sainte qui longe l’Abbaye pur rejoindre la Rampe Saint-Maurice qui vous mènera jusqu’à l’entrée du Fort Saint-Nicolas juste après le tunnel.

Le Fort Saint-Nicolas a été édifié entre 1660 et 1664 sous le règne de Louis XIV, une forteresse imposante dessinée par Louis Nicolas de Clerville et qui avait la double vocation de protéger le port avec le Fort Saint-Jean qui lui faisait face, et calmer les ardeurs des Marseillais qui étaient entrés en rébellion contre le pouvoir royal.
Par la suite, le Fort Saint-Nicolas servit de prison et compte parmi ses prisonniers les plus connus pendant la Deuxième Guerre Mondiale des hommes comme le célèbre écrivain Jean Giono, le député socialiste Jean Zay, l’homme politique Tunisien Hédi Nouira et le très célèbre Habib Bourguiba qui deviendra le premier Président de la République Tunisienne.

Depuis le Fort Saint-Nicolas vous profiterez d’une belle vue sur le Vieux Port, le Fort Saint-Jean, le Château d’If et les îles du Frioul.
On découvrira aussi le Palais du Pharo situé à moins de 500 mètres du fort et dont la construction remonte à 1858 quand Napoléon III souhaitait offrir une demeure impériale à son épouse Eugénie de Montijo. Cependant, la construction prendra du retard et le Palais du Pharo ne sera achevé qu’après la chute de l’Empire, devenant propriété de la Ville de Marseille qui l’utilisera pour y loger des universités.

Vous pourrez ensuite redescendre sur le Vieux-Port en longeant le Quai de Rive Neuve, passant devant le Théâtre de La Criée très populaire à Marseille et occupant le bâtiment où les pêcheurs vendaient leurs poissons à la criée, et rejoindre ensuite la Gare Maritime du Frioul située en face qu Quai des Belges.

Il est en effet inconcevable de quitter Marseille sans fait une excursion en bateau vers le Château d’If et les îles du Frioul, ne serait-ce que pour le plaisir de traverser le Vieux Port à bord d’une embarcation et déboucher sur la Mer Méditerranée en passant entre le Fort Saint-Nicolas et le Fort Saint-Jean.
Autant être prévenu d’avance, les touristes sont nombreux à vouloir faire la même chose que vous et les tickets pour le ferry doivent être réservés pour une heure précise. A la caisse, vous aurez le choix entre la visite du Château d’If ou des îles du Frioul, ou les deux.

Le Château d’If remonte au 16ème siècle quand le Roi François Ier décida d’y faire construire une forteresse sur ce petit îlot entre 1527 et 1529. Mais cette forteresse qui devait protégeait la rade de Marseille servit essentiellement de prison aux opposants au régime. On y compte cependant peu de prisonniers connus du grand public et sa renommée, le Château d’If la doit à Alexandre Dumas, auteur du roman « Le Comte de Monte-Cristo » qui nous relate l’histoire d’Edmond Dantès emprisonné pendant 14 ans dans cette forteresse et qui fit fortune en découvrant le trésor de l’île de Montecristo.

Après avoir visité le Château d’If vous remonterez dans un ferry qui vous amènera sur les îles Ratonneau et Pomègues de l’archipel du Frioul, des îles désertiques qui servirent dans le passé de centre de quarantaine.
Le paysage de ces îles est très ressemblant à celui des Calanques de Marseille avec ses falaises de calcaire et on y observera des oiseaux marins qui y ont trouvé refuge.
L’île de Ratonneau est reliée à l’île de Pomègues par une digue, vous évitant de reprendre le ferry pour passer de l’une à l’autre. On y appréciera la tranquillité du port et du village de Ratonneau, les remparts du Fort de Ratonneau, et surtout la très belle vue sur le château d’If et la ville de Marseille.

Et s’il vous reste encore un peu de temps, vous découvrirez les fameuses Calanques de Marseille en embarquant dans un bateau amarré au Quai des Belges, une excursion qui vous fera découvrir de somptueux paysages entre Marseille et Cassis, des paysages parfois inaccessibles pour ceux qui préfèrent visiter les lieux à pied.

Vidéo de Marseille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *