Que voir à Dakar

DakarSituée à l’ouest du Sénégal, sur la presqu’île du Cap-Vert, Dakar, la capitale, concentre près de 80 % de l’activité économique du pays et regroupe environ 3 millions d’habitants, soit près de 25 % de la population.
C’est une ville vivante, cosmopolite, bariolée, attachante juxtaposition de beaux quartiers et de bidonville. Dakar semble être un immense chantier, avec des travaux sur les routes et des constructions en cours un peu partout.

Que visiter à Dakar

La Place de l’Indépendance : c’est le centre de Dakar, qui concentre hôtels, restaurants, banques…

Le Palais Présidentiel : Faisant face à la mer au sein d’un très beau parc, ce palais de 1907 était celui du Gouverneur de l’AOF avant de devenir le Palais Présidentiel lors de l’indépendance du pays.

La Gare Ferroviaire : Ce bâtiment baroque est à voir par curiosité, juste pour le plaisir des yeux.

Le Musée de l’IFAN (Institut Fondamental de l’Afrique Noire) : Il expose les cultures et les traditions des différentes ethnies d’Afrique de l’Ouest à travers 10 000 œuvres artisanales et comprend de plus une salle pour les expositions temporaires d’œuvres récentes qui sont souvent très intéressantes.

Le Marché Sandaga : Grand bâtiment de 1953 d’un heureux mélange de style Arabo-Africain C’est le marché central de Dakar. C’est un véritable labyrinthe comprenant une multitude d’étals divers et de boutiques.

Le Marché des HLM5 : Peu connu des touristes, ce marché couvert est pourtant l’un des plus intéressants, car essentiellement fréquenté par les autochtones. On y trouve le plus grand choix de tissus de Dakar et ses couturiers sont réputés.

Le Marché Kermel : Joli bâtiment où exercent quelques commerçants, mais la plupart des vendeurs sont à l’extérieur, dans les rues aux alentours de la place. Ce marché ayant brûlé, les commerçants se sont installés autour et lorsqu’il fut reconstruit, les places y étaient si chères que la majorité resta en dehors.

A voir à un croisement de la place Kermel, une exposition d’œuvres d’art venues de toute l’Afrique de l’Ouest. On y trouve des objets d’art d’une grande beauté, mais sa véritable originalité réside dans le fait que les objets sont exposés sur un mur, ce qui donne une vision déroutante et anarchique de l’ensemble.

La Médina : Ce quartier typique, est quadrillé de ruelles qui abritent des habitations organisée autour d’une cour intérieure souvent agrémentée d’un arbre ou deux (Baobab ou Fromager).

Le marché Tilène, très pittoresque, haut en couleurs et une aubaine olfactive, sa spécialité est l’alimentaire ; on y trouve aussi ce que l’on trouve sur les autres marchés, y compris les ingrédients nécessaires à la sorcellerie (caméléons séchés, os de hyènes, mains de singes…) !

La Grande Mosquée (avec son minaret haut de 67 mètres) : inaugurée en 1964, elle est inspirée de la Mosquée Mohammed V à Casablanca.

La Porte du Millénaire : Inaugurée en 2001, cette création de l’architecte Pierre Goudiaby symbolise l’entrée dans le troisième millénaire. Ce lieu est vite devenu une promenade appréciée des Dakarois

La Corniche : Une balade sur la corniche vous donnera déjà une bonne idée de la ville et de beaux panoramas sur la mer, les îles de la Madeleine et de Gorée. Cela vous permettra de vous rendre de façon agréable au port, d’où vous pouvez prendre la navette pour l’île de Gorée.

Les plages : Plusieurs plages de sables sont agréables pour se baigner, certaines avec de belles vagues permettent la pratique du surf.

Photos de Dakar

Que voir aux alentours de Dakar

Le Parc de Hann

A 6 Kilomètres du centre de Dakar, souvent ignoré des Dakarois et des touristes, c’est un havre de paix de 60 hectares qui comporte un parc forestier qui abrite toutes les espèces d’arbres du Sénégal ainsi qu’un zoo où vit un peu plus d’une centaine d’animaux et où nichent de nombreux oiseaux migrateurs.

Soumbedioune

Cette baie très fréquentée par les pêcheurs se trouve sur la corniche ouest; en fin de journée, le retour des pêcheurs avec leurs pirogues multicolores ainsi que le marché aux poissons qui s’ensuit, est un spectacle vivant et multicolore, pas encore dénaturé. Vous y verrez les femmes au travail sur les étals et les belles pirogues Sénégalaises dans une ambiance bon enfant.
Le village artisanal propose un large choix et vous y trouverez l’objet de vos rêves. Vous y verrez des artistes à l’œuvre. Toutefois, les tarifs sont touristiques… à vous d’exercer vos talents de négociateur, où d’acheter ailleurs…

Les îles de la Madeleine

A 3,8 Kilomètres au large de la presqu’île du Cap-Vert face à la baie de Soumbédioune, leur visite nécessite une autorisation de la Direction des Parcs Nationaux.
Inhabitées, elles sont constituées de deux massifs d’origine volcanique; le plus grand appelé île Serpent tient son nom d’un militaire Français de l’armée coloniale, un certain Monsieur Sarpan, sanctionné par un exil sur l’île. Le second compte deux îlots dénommées îles lougne, quasi inaccessibles.

Déclarées protégées en 1949, elles deviennent parc National en 1976. La pêche est interdite, mais la plongée sous-marine est possible et permet l’observation d’une faune et d’une flore spécifiques aux fonds rocheux de faible profondeur.

Durant la saison de l’hivernage, elles sont couvertes d’une végétation de faible hauteur mais bien verte. Sa flore est très particulière, du fait du sol majoritairement composé de basalte et du fait de l’insularité.

Les ornithologues amateurs seront ravis car elles accueillent non seulement une multitude de sternes (Caugek, bridée, guifette noire) mais aussi puffins, grands cormorans, fous de Bassan, balbuzards pécheurs, faucons pèlerins, plusieurs types de labbes …, parfois le calao à bec rouge ou le pigeon de Guinée et elles sont surtout un des rares lieus de reproduction de l’Afrique du magnifique phaéton (ou pailles en queue).

L’île Serpent permet une vue magnifique sur la presqu’île du Cap-Vert.

Les Mamelles

Sur l’une de ces collines d’origine volcanique, l’un des plus puissants phares d’Afrique, construit en 1864 dont l’allumage est encore manuel bien qu’il fonctionne aujourd’hui à l’électricité (autrefois au pétrole). De ses 20 mètres de hauteur, vous aurez une vue superbe et surplombante sur la côte et sur les îles de la Madeleine.

Sur cette même colline on ne pourra pas manquer le Monument de la Renaissance africaine, une sculpture imposante de 52 mètres de hauteur réalisée en 2009 par Pierre Goudiaby Atepa et symbolisant une famille sénégalaise, l’homme ceignant par la taille son épouse de son bras droit et portant son enfant de son bras gauche. Selon son auteur, cette statue symbolise l’Afrique quittant l’obscurantisme pour se diriger vers la lumière.

Île de Ngor

Cette petite île compte une grande plage et une autre de dimensions plus restreintes, mais elle est surtout un instant de rêve suspendu dans le temps, sans électricité, sans voiture, et des habitants accueillants.
Les fans de Bob Marley ne rateront pas la nuit du 11 mai, date anniversaire de sa mort, qui se fête sur la plage, lors d’une nuit entière au rythme du reggae.

Vidéo de Dakar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *